Mouton d'Ouessant : La Bergerie d'Inès

"Puisque le vieux mouton d'Ouessant a subi une sélection par la couleur noire, c'est qu'il en possédait d'autres"

   Jan 28

Traces du mémoire de DEA de Bernadette Leclerc. (1975)

Voici un cliché extrait du mémoire de Mme Bernadette Leclerc, daté de 1975

15966495_1906463046253936_1224360177_o

 

Que voit on de cette brebis ?

– Une longueur de queue mi-longue ainsi qu’on la voit régulièrement dans les troupeaux de Landes de Bretagne. Cette longueur tendrait à indiquer la diffusion de la seconde vague de migration parmi la première.

– La brebis est tondue, nous empêchant d’avancer un avis sur la “qualité” de la laine de l’animal.

– elle est motte.

– La couleur : Bien que le cliché soit en noir et blanc, il apparaît nettement la présence d’une “larmes” blanches sous l’oeil du profil gauche, laissant à penser à une symétrie. D’autre part, on observe une décoloration de la laine noire sur les flancs, le dos et les gigot. Cela n’est pas sans rappeler les observations du professeur Lauvergne rédigée l’année suivante ((lien). Bien des années plus tard, le scientifique le spécialiste de la couleur des ovins, Roger Lundie, nommera ce type de toison ; “Rusty Midside”.

– Le gabarit de l’animal semble assez conséquent et probablement dépasser les 20 kg.

Pourtant la légende dit : “Ouessant”.

Qu’en penser sinon qu’avant le dernier quart de siècle précédent, les acteurs du monde ovin raisonnait probablement davantage en “type ovin” qu’en “race ovine”. Ici, un sujet possédant des caractéristiques du Landes de Bretagne moderne avec la dénomination Ouessant. Ce n’est qu’à partir de ce dernier quart de siècle que quelques passionnés ont décidé de ranger dans une case un morphe ou un autre. Y associant un certains nombres de caractéristiques, en rejetant d’autres. Pourquoi, comment ? cela reste très difficile à retracer.

 

 

 

2 Comments

  1. Julia dit :

    Je viens de découvrir cet article, et la photo m’a “sauté” aux yeux car au niveau de la morphologie, l’allure générale de cette brebis me fait penser à 2 des miennes, issues de lignées de pionniers du GEMO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *