Mouton d'Ouessant : La Bergerie d'Inès

"Puisque le vieux mouton d'Ouessant a subi une sélection par la couleur noire, c'est qu'il en possédait d'autres"

   Mai 07

Blanc ou noir ?

La naissance d’un mouton d’Ouessant est souvent une surprise. Il n’est pas toujours possible de deviner la couleur de l’agneau qui viendra au monde.

 

Pourtant il existe quelques petites connaissances qui permettent de mieux prévoir la robe de l’agneau à venir.

 

 

Si vous avez un peu de curiosité, plongez-vous dans mon explication, elle est simple et efficace.

 

Disons que chaque animal à naitre possède pour moitié les gènes de son papa alors qu’il tient le reste de sa maman. Concernant la couleur de sa laine, cela fonctionne de la même façon.

 

 

 

Un chromosome

Sans entrer dans le détail, étudions les relations existant entre la couleur de laine noire et la couleur de laine blanche (puisque ceux sont les deux couleurs reconnues par le standard). Quelques fois, le mouton peut être plus ou moins  « crème » … on dira qu’il est blanc (voir Louison) , ou il peut être un peu brun alors là il sera noir (voir Jade à trois ans) . Ce qui compte c’est la couleur du poil à la base de la racine, près de la peau, après la tonte.

  • Disons que chaque mouton possède deux allèles concernant la couleur. L’un hérité de son papa et l’autre de sa maman.
  • Disons que dans l’expression d’une couleur, le blanc est plus fort que le noir. On dira que le blanc est dominant sur le noir, ou que le noir est récessif au blanc. Puisque le noir est récessif au blanc, il n’existe donc pas de couleur récessive au noir, donc un mouton noir est, par définition, homozygote…  ça va ?
  • Disons qu’un mouton hétérozygote possède deux allèles différents (blanc/noir) et qu’un mouton homozygote possède deux allèles identiques (blanc/blanc ou noir/noir)

Une fois que vous avez assimilé ces trois points, vous avez tout en main pour comprendre la suite.

C’est parti pour l’explication …………………….

Un bélier blanc Homozygote croisé avec une brebis noire Homozygote

                                                                 BELIER BLANC homozygote

Allèle blanc Allèle blanc
BREBIS NOIRE homozygote Allèle noir Blanc/noir Blanc/noir
Allèle noir Blanc/noir Blanc/noir
         

Chaque case corresponde à une possibilité d’agneau à naitre. Autrement dit, chaque case représente 25 % de possibilité de naissance issue de cet accouplement particulier.

Dans l’exemple ci-dessus, on fait le constat que tous les agneaux à naitre seraient blancs porteurs de noir. Le père ne pouvant donner à sa descendance que des allèles blanc et le blanc étant dominant sur le noir, tous les descendants d’un sujet blancs homozygotes naissent blancs.

Dans cet exemple, la maman ne pouvant donner que des allèles noirs, tous les sujets naissant d’elle seront au moins porteurs d’un allèle noir.

Dans l’exemple ci-dessus, tous les sujets à naitre seraient donc hétérozygotes (blanc/noir).

On continue ………….. ???

Un bélier blanc Hétérozygote croisé avec une brebis noire Homozygote

                                                                                       BELIER BLANC hétérozygote

Allèle blanc Allèle noir
BREBIS NOIRE homozygote Allèle noir Blanc/noir Noir/noir
Allèle noir Blanc/noir Noir/noir
         

Là ça change un peu !

Un tel croisement offre donc 50% de possibilités d’obtenir un agneau Blanc porteur de noir (hétérozygote) et 50% de possibilités d’obtenir un agneau noir (homozygote).   Facile … non ??

Dernier cas de figure.

Un bélier blanc Hétérozygote croisé avec une brebis blanche Hétérozygote

                                                                                        BELIER BLANC hétérozygote

Allèle blanc

Allèle noir
BREBIS BLANCHE hétérozygote

Allèle blanc

Blanc/blanc Blanc/noir
Allèle noir Blanc/noir Noir/noir
         

Alors dans ce cas, il faut lire :

  • 25% de possibilités d’obtenir un agneau blanc homozygote
  • 50% de possibilités d’obtenir un agneau blanc hétérozygote
  • 25% de possibilités d’obtenir un agneau noir donc homozygote………

C’est-à-dire que deux parents blancs, à condition qu’ils soient hétérozygotes, peuvent donner vie à un mouton noir.

Il va de soi que ces tableaux de Punnett peuvent être lus en inversant les sexes des parents. Deux moutons noirs ne peuvent donner vie qu’à un mouton noir. Deux moutons blancs homozygotes ne peuvent donner vie qu’à un mouton blanc.

Pour connaître le génotype de votre mouton blanc, il vous faut étudier la couleur des sujets qui naissent de lui et prendre patience.

Ça va mieux, non ??  Facile !!!!

Je répondrai à vos questions si vous en avez. Maintenant c’est à vous de faire les accouplements les plus judicieux qui vous donneront, peut être, ce que vous recherchez.

2 Comments

  1. proyart dit :

    Bonjour, je n’ai pas compris grand chose à votre explication. Pour faire simple j’ai une brebis blanche qui a fait un petit mâle noir. (je parle de ouessant)
    Celui ci , croisé avec une femelle noire pourrait il nous faire un bébé blanc?
    merci bien à vous Proyart M.

    • Dominique dit :

      Bonsoir Monsieur,
      Merci pour votre visite.
      Votre brebis blanche est hétérozygote au locus A (agouti).
      Elle possède donc un allèle blanc et un autre noir.
      Elle a donné à son agneau l’allèle noir qui, additionné à un autre allèle noir de son père, vous a donné un agneau noir.
      Ce petit agneau noir possède deux allèles noirs, il n’a donc plus aucune chance de donner un allèle blanc à sa descendance.
      Donc votre agneau noir accouplé avec une brebis noire ne pourront vous donner que des agneaux noirs (je ne parle que du locus A).
      Si je devais vous expliquer les autres locus pouvant avoir une influence cela compliquerait la compréhension et il est très probable qu’ils ne concernent pas vos moutons.
      J’espère vous avoir aidé.
      Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *